Sélectionner une page
Exposition Non à l’égo de Claude Klimsza à la collégiale Sainte-Waudru

Exposition Non à l’égo de Claude Klimsza à la collégiale Sainte-Waudru

Exposition « Claude Klimsza sculpteur »

Collégiale Sainte-Waudru

Mons – 9 juin mi-octobre 2021

Claude Klimsza est un artiste qui invite à la réflexion. Il bouscule nos idées toutes faites, souvent avec une pointe d’humour, et nous ouvre à un espace inédit. Son terrain est sa foi. Une inspiration évangélique puissante fait l’unité de ses œuvres et déploie les multiples facettes d’une Bonne Nouvelle qui traverse les siècles, les cultures et les matières.

Il sculpte l’Evangile dans tous les matériaux qu’il touche. Parfois des bois de qualité, de l’acier, du bronze, parfois des matériaux beaucoup plus modestes, des fils de fer, des photos, des morceaux de verres, des papiers… Tout est bon pour laisser l’Esprit de fraternité transformer les opacités en lumière, les résistances en liberté, les insignifiances en message d’amour.

Par sa grande maîtrise des techniques de sculpture, de façonnage, de tissage, le moindre matériau est travaillé jusqu’à exprimer, comme un fruit qu’on presse, une vision pleine d’humour et d’humanité.

Au fil des œuvres exposées dans la Collégiale Sainte-Waudru, du 9 juin à mi-octobre, c’est l’humanité qui se raconte dans son désir de tendresse. Dès l’entrée, un panneau de la circulation, dévié vers une lecture dérangeante. Ici une forme évidée en attente de plénitude,  là une balance Roberval improbable, déséquilibrée par deux piécettes….

Autant d’œuvres immédiatement compréhensibles tant la forme est parlante.

Claude Klimsza expose surtout dans les cathédrales (Reims, Laon, après celles de Chartres, Amiens , Rouen, Lille, Bruxelles , Bruges, Tournai, Liège…). C’est son lieu de prédilection. Car ses œuvres entrent en résonance avec les sculptures les peintures ou les vitraux du Moyen Age. Ce sont finalement d’un siècle à l’autre les mêmes thématiques qui se racontent. La force du geste de Claude Klimsza est de raviver la vigueur de la Parole des origines du christianisme.

Jean Vandamme
Commissaire de l’exposition

Pour plus de renseignements : une présentation du commissaire      –       le site de l’artiste

 

https://paroisse-mons.be/agenda/exposition-claude-klimsza/

Expo Arne Quinze My Secret Garden au BAM du 29 mai au 29 août 2021

Expo Arne Quinze My Secret Garden au BAM du 29 mai au 29 août 2021

Ok BAM
EXPO ‘My Secret Garden’ 

Arne Quinze de retour à Mons avec une exposition rétrospective de ses œuvres des 25 dernières années

29.05 > 29.08.2021

29 & 30.05 / 10h > 18h : Week-end gratuit à l’occasion de l’ouverture

Le BAM (Beaux-Arts Mons) accueille la première grande exposition rétrospective consacrée à Arne Quinze en Belgique du 29 mai au 29 août. 

My Secret Garden plonge au cœur de la relation entre nature et culture, une tension qui anime le travail de l’artiste belge depuis 25 ans.

L’espace public montois ne sera pas en reste, puisque certaines de ses installations seront visibles depuis la ville.

Réputé pour ses constructions géantes qui transforment les villes en musées à ciel ouvert, Arne Quinze envahit aujourd’hui l’espace du musée au travers d’une exposition qui retrace son parcours d’artiste en présentant une sélection d’œuvres de ces 25 dernières années.
L’occasion, pour les visiteurs et visiteuses de découvrir les multiples facettes de l’artiste dont l’œuvre monumentale “The Passenger”, érigée au centre-ville de Mons il y a 6 ans et démontée en avril, constituait l’un des symboles marquants du projet culturel “Mons 2015, Capitale européenne de la Culture”.
Un parcours artistique atypique et engagé…
Rétrospective, l’exposition présentée au BAM n’en est pas moins surprenante. My Secret Garden dévoile les tensions qui habitent le parcours d’Arne Quinze. De ses débuts d’artiste dans les années 80’, graffeur de la première génération, à son travail de peintre impressionniste et plasticien jusqu’aux sculptures géantes érigées aux quatre coins du monde: Arne Quinze questionne l’espace monotone des villes pour mieux se le réapproprier. Depuis les murs froids et aseptisés de la maternité, jusqu’à l’enceinte de l’école ou du travail, nous vivons en vases clos, explique Arne Quinze. Nous devons réinventer notre rapport à l’espace public et réactiver la nature et sa diversité dans celui de la ville.”
… qui prend racine dans le monde végétal
Dessins et esquisses foisonnantes, maquettes de sculptures majestueuses réalisées dans le monde entier, grands tableaux impressionnistes, sculptures et installations… My Secret Garden présente des œuvres fortes et toujours articulées au monde végétal. Un jardin composé de 5000 bulbes de 300 espèces vivaces différentes prendra place face au BAM alors que plusieurs sculptures envahiront son esplanade ainsi que la Grand-Place de Mons.
Et questionne le rôle du musée dans son rapport à la ville et au territoire
Pour Xavier Roland, responsable du Pôle muséal de la Ville de Mons et directeur du BAM, “Arne Quinze appartient désormais à la Ville. Il était important de lui consacrer une exposition et de dévoiler les multiples facettes d’un artiste plasticien sensible et minutieux afin que son œuvre urbaine n’occulte pas son œuvre muséale. Après Hell’O Enjoy the show ou plus récemment les expositions Niki de Saint Phalle et Roy Lichtenstein. Visions multiples, My Secret Garden suscite l’étincelle là où on ne l’attend pas et met en résonnance une fois encore les notions d’espaces privés et publics tout en questionnant le rôle du musée dans son rapport à la ville et au territoire.”

Vous serez plongés dans son univers artistique toujours fortement inspiré par la nature, au coeur de ses dessins foisonnants, ses sculptures

atypiques et de nombreuses maquettes des installations qu’il réalise dans le monde entier. Vous découvrirez aussi son travail le plus récent :

des toiles colorées, des assemblages surprenants, un jardin fleuri et des intégrations dans l’espace public.

Réservation obligatoire via www.visitmons.be ou au 065/33.55.80.

https://www.arnequinze.com/

Exposition à Cologne en 2020

Textilités : une exposition consacrée à la création textile belge au Anciens Abattoirs de Mons

Textilités : une exposition consacrée à la création textile belge au Anciens Abattoirs de Mons

Exposition «Textilités» 

Du dimanche 9 mai au dimanche 1er août 2021 – Grande Halle des Anciens Abattoirs de Mons, rue de la Trouille, 17, 7000 Mons,

du mardi au dimanche de 12h à 18h.

 

Avec le soutien de la Ville de Mons, cet événement, initié par BeCraft, en collaboration avec Les Drapiers, Centre d’art contemporain et de textile à Liège, consacrera pour la première fois sur le site des Anciens Abattoirs de Mons, une exposition d’envergure entièrement consacrée à la création textile belge.

« La Belgique a toujours été un point de référence en matière de textile. Nombreux sont les créateurs et artistes belges reconnus mondialement pour leur savoir-faire et leur créativité dans cette matière. Aujourd’hui, le textile a clairement acquis sa place dans le champ des arts plastiques contemporains. La Ville de Mons est donc très fière de mettre à l’honneur cette discipline en lui consacrant une exposition d’envergure » explique Nicolas Martin, Bourgmestre de la Ville de Mons.

Catherine Houdart, Echevine de la Culturesouligne à ce propos : «Cette exposition inédite dans le champ des arts plastiques aura le mérite de mettre à l’honneur des artistes belges autour du textile. C’est une opportunité qui leur est offerte de dévoiler leurs multiples richesses et cela se passe à Mons ! Je me réjouis toujours quand notre Ville peut apporter son soutien à la promotion du potentiel créatif inépuisable de nos talents».

Autour du Commissariat, assuré par Madame Denise Biernaux, fondatrice et directrice des Drapiers, ce sont plus de 60 œuvres, allant de productions spécifiques à des œuvres récentes et anciennes, qui seront exposées par 30 artistes.

La sélection porte sur des œuvres de créateurs artistes résidant en Belgique tant plasticiens qu’artisans, pour qui le textile est un des moteurs de travail. La trame de l’exposition se veut ainsi une réflexion sur la notion et le sens du textile, la relation entre les matières et les forces, justifiant par là-même d’une forme de « textilité ».  L’art textile n’est plus à envisager comme un produit fini mais plutôt comme un processus de pensée pluridirectionnel, « un nœud dont les fils se dévident à l’extérieur et se mêlent à d’autres fils issus d’autres nœuds » (Heidegger). Autrement dit, le langage textile est « une chose qui vit ».

Les artistes : 

Esther Babulik, BedrossianServaes, Marianne Berenhaut, Tatiana Bohm, Chevalier Masson, Hannah De Corte, Catherine de Launoit, Laurence Dervaux, Lili Desrues, Mathilde D’hooge, Jot Fau, Javier Fernandez, Dolorès Gossye, Daniel Henry, Jean-Pierre Husquinet, Julie Krakowski, Jean Pierre Muller, objects.projects., Leïla Pile, Elfie Poiré, Céline Prestavoine, Marianne Reding, Klaas Rommelaere, Diane Steverlynck, Charlotte Stuby, Linda Topic, Hélène Van Spaendonck, Graziella Vruna, Emma Van Roey et Claire Williams.

Réservation via www.visitmons.be  ou au 065/33.55.80.

https://www.visitmons.be/

Tarif : 3 euros prix unique (gratuit pour les – de 6 ans)

Photos Bennie Bouton

A noter également…

Deux autres expositions de la Galerie Be Craft à découvrir du 09 mai au 1er aout 2021 sur le site des Anciens Abattoirs de Mons (détails sur www.becraft.org) :

·        Rétrospective de Cécile Bertrand, créatrice de bijoux textile

·        La vitrine des créateurs de la Galerie BeCraft qui présentera les dernières créations de ses artistes membres.

Plus d’infos? Echevinat de l’Enseignement, de la Culture, de la Jeunesse et de la Lecture Publique au 0474/54 33 97.

 

Expo « Objectif petit patrimoine du  Grand Mons » au musée de Nimy

Expo « Objectif petit patrimoine du Grand Mons » au musée de Nimy

Photos

Olivier DePooter

L’association Sauvemonptipat organise, en collaboration avec le Musée de Nimy, une exposition intitulée « Objectif Petit Patrimoine  » .

Nous avons voulu vous expliquer le Petit Patrimoine sous l’oeil affuté de nos photographes amateurs , le tout agrémentés de quelques objets exceptionnels .

Cette exposition se déroule du 01/05 au 31/10/2021 au Musée de Nimy.

Entrée : 3 Euros

ASBL Cercle culturel ‘Vieux-Nimy’

Rue Mouzin 31 – 7020 Mons (Nimy)

Contact : +32.479.358.917 – musee.nimy@gmail.com

Expositon de photographies de Thierry Dubrunfaut aux Ateliers des FUCaM à Mons

 

Les Ateliers des FUCaM accueillent, dès le 23 avril 2021, les œuvres du photographe hainuyer Thierry Dubrunfaut dans l’exposition itinérante « When Business meets Art« .

Après Bruxelles, c’est donc au tour de Mons de dévoiler une vingtaine d’œuvres de l’artiste, et ce jusqu’au 11 septembre 2021. Depuis plus de 10 ans, Thierry Dubrunfaut est parti à la rencontre des différents paysages qu’offrent les entreprises belges.

Son travail offre un regard frais sur cet univers, mettant en évidence une incroyable diversité et un potentiel esthétique insoupçonné.

L’exposition provoque la rencontre entre l’art et l’entreprise, mettant en scène des photographies de grand format tantôt simples, tantôt savamment superposées. Dubrunfaut a d’abord choisi de capturer la réalité des industries avec son objectif, puis celle du monde du commerce, des services et enfin, de la construction.

Face à une telle diversité, le photographe agit comme un peintre, créant des compositions au chromatisme séduisant : la matière et la lumière sont ses muses. Douces, brutales, chaudes, sensuelles ou encore évanescentes, rien n’est retouché puisque l’artiste cultive l’authenticité.

https://www.rtbf.be/culture/arts/detail_l-industrie-belge-sous-l-objectif-du-photographe-thierry-dubrunfaut-aux-ateliers-du-fucam?id=10741608


Informations pratiques