Sélectionner une page
Procession du Car d’Or dimanche 12 juin 2022:            Appel aux candidatures !

Procession du Car d’Or dimanche 12 juin 2022: Appel aux candidatures !

Participer à la Procession du Car d’Or du 12 juin 2022

Traditionnellement, aux alentours du 15 janvier, le comité organisateur de la Procession du Car d’or lançe un appel aux candidature à une participation à la Procession . Il perpétue donc cette tradition, avec enthousiasme mais aussi avec prudence.
À l’heure de vous proposer cette démarche, ils ne savent en effet pas dans quelle mesure les règles sanitaires permettront d’organiser l’ hommage annuel à Sainte Waudru…

Il a été décidé d’opter pour un processus de préparation actif, afin d’être fins prêts, si les conditions s’y prêtent, pour une Procession qui pourrait être, à plus d’un titre, vraiment exceptionnelle ! Bien sûr, toute la préparation et l’ organisation respecteront les protocoles sanitaires en vigueur (masque, gel hydroalcoolique, …).

Conditions de participation des participants

(exceptés Cavaliers et Commissaires)

L’ASBL Procession du Car d’Or recrute chaque année des participants qui endosseront le costume d’un des groupes de la Procession et porteront les divers accessoires, reliques et châsses.Les conditions de participation sont les suivantes :

  • Être âgé d’au moins 7 ans révolus au 1er janvier ;
  • Être apte à porter tout au long de la procession : un panneau annonce, un blason, un reliquaire, une statue en suivant les instructions du (de la) commissaire de son groupe ;

Il est possible de poser sa candidature via

Monsieur le Président de la Procession du Car d’Or
Place du Chapitre, 4
7000 MONS

IMPORTANT : Vous recevrez

  • un e-mail de confirmation qui confirme l’encodage de votre participation, pas encore votre participation effective !
  • dans le cas de votre sélection, un seul courrier vous invitant à des essayages, entre le 15 février et une semaine avant la date de la Procession.

La date de clôture des inscriptions pour la Procession : le 15 février 2022

Conditions de participation « Cavaliers »

© J.F. Berhin – 2015

L’ASBL recrute chaque année 30 cavaliers confirmés.

Pour participer à la procession dans l’escorte à cheval du Car d’Or, le candidat doit :

  • Être majeur ;
  • Justifier de ses compétences de cavalier (détenir au minimum le brevet « Etrier d’Or » ou justifier d’une expérience équivalente) ;
  • Disposer d’un « bon » cheval (exclus : Étalons, poneys, jeunes chevaux, chevaux émotifs, enclins à botter…) à la robe unie (exclus : Pies, Appaloosas..) et ne présentant aucun risque pour la sécurité des participants et du public ;
  • Disposer d’un cheval âgé de minimum 6 ans.
  • Disposer d’une assurance couvrant la responsabilité civile « cavalier » ;
  • Fournir une photo du couple cavalier/cheval avec le formulaire de candidature ;
  • Participer obligatoirement à la répétition qui pourrait être organisée par l’équipe en charge du groupe (la date et l’endroit seront communiqués aux cavaliers retenus) ;
  • Adhérer de manière inconditionnelle aux instructions données par les délégués désignés par la procession, plus particulièrement celles relatives à la place qui sera imposée dans le groupe, à la sécurité et à l’allure imposée durant toute la procession en ce compris la montée de la Rampe.
La date de clôture des inscriptions pour la procession : le 28 février 2022.

Déposer sa candidature en tant que cavalier pour la procession à venir:

Formulaire pour les Cavaliers

Soldes d’hiver à Mons centre !

Soldes d’hiver à Mons centre !

Dès lundi 3 janvier, à l’occasion des 𝓼𝓸𝓵𝓭𝓮𝓼 𝓭’𝓱𝓲𝓿𝓮𝓻, profitez de milliers de bonnes affaires dans vos boutiques préférées du centre-ville montois !

De nombreux commerces seront OUVERTS exceptionnellement le DIMANCHE 9 JANVIER, dans une ambiance festive

mons #jachetelocal #soldes

« Mawda, ça veut dire tendresse » au Théâtre Le Manège Mons  18 et 19 janvier 2022 20h

« Mawda, ça veut dire tendresse » au Théâtre Le Manège Mons 18 et 19 janvier 2022 20h

ادو هم (Mawda), petite fille de deux ans, est tuée par balle par un policier belge en mai 2018. Comment un tel drame peut-il arriver ? Dans quel contexte politique ?

Comment nos médias s’emparent ils de tels événements? Marie-Aurore et Pauline amassent de la matière réelle (interviews, procès…) et dialoguent avec les parents de Mawda pour écrire ce spectacle et porter sur scène cette tragédie ; pour qu’elle ne devienne pas un fait divers. Une invitation à l’indignation.
 
De Marie-Aurore d’Awans & Pauline Beugnies.
Avec Soufiane Chilah, Aicha Cissé, Mieke De Groote, Thierry Hellin, Deborah Rouach, Leopold Terlinden, Melodie Valemberg, Sayf et Zakaria Hamdard.
 
Langues parlées : français, néerlandais, anglais, sorani.
Spectacle sous-titré en français, néerlandais, anglais.


18.01 – 18h – Animation/rencontre autour de l’exposition de Sabine Sil
Gratuit – sur réservation à public@surmars.be

18.01 – Bord de scène à l’issue de la représentation

18 et 19.01 – Bibliothèque éphémère
En collaboration avec le Réseau montois de lecture publique

18 et 19.01 – Exposition de Sabine Sil Les écorchées douces
Découvrez l’installation les Ecorchées Douces de Sabine Sil. Dans une cabane pensée comme une matrice, un film nous montre des femmes survivantes de la guerre et de l’exil racontant des instants de transmission joyeux vécus dans l’enfance avec la figure maternelle. Des moments comme des trésors qui peuvent expliquer en partie leur force d’aujourd’hui.

18 et 19.01 – Stands actions / informations par les associations locales

18 et 19.01 – Expo Mawda, on t’oublie pas, par les enfants du Village du Monde
Des dessins et des peintures pour dire non au racisme et soutenir la famille de Mawda.

19.01 – 16h – Goûter/Vernissage autour des dessins réalisés par les enfants de l’asbl “Le village du monde”
Gratuit – sur réservation à public@surmars.be

19.01 – 18h > 19h30 – Apéro-philo Indignez-vous ?
Avec Picardie laïque
Gratuit – sur réservation à public@surmars.be

19.01 – 18h30 – Apéro solidaire
Payant – sur réservation

Et aussi…

Collecte de dons ciblés au profit de la plateforme citoyenne Bxlrefugees et de Vie Féminine – Antenne Centre-Hainaut.



Mar 18.01 – 20h
Mer 19.01 – 20h
Théâtre le Manège
15 / 12 / 9€
Bonus Curiosity : 3 points


Accessibilité :
    Accessible aux personnes à mobilité réduite
    Présence d’une boucle à induction

Souscription de l’ouvrage « Un autre jour à une autre heure »

Souscription de l’ouvrage « Un autre jour à une autre heure »

«Un autre jour à une autre heure»

Un livre à paraître au printemps 2022 à l’initiative des asbl Les Montois Cayaux et Sauvegarde et Avenir de Mons.

A partir d’une collection de cartes postales anciennes de Mons, 

Pierre Liebaert, photographe montois, refait les photos à la place exacte, à la même saison et selon le même cadrage qu’autrefois.

L’auteure franco-suisse Karelle Ménine, qui connait bien Mons, apporte son support littéraire à l’œuvre. Ses textes provoquent notre façon de regarder et de vivre.

Format 23 x 29,5 cm
90 planches photographiques
Un texte de 32 pages relié

Prix public : 39€
Prix en souscription : 35€

Les asbl Les Montois Cayaux et Sauvegarde et Avenir de Mons ont le plaisir de vous annoncer la parution prochaine d’un livre intitulé «  Un autre jour à une autre heure » à paraître au printemps 2022.

Dans les pas de photographes d’il y a plus d’un siècle et à partir d’une collection de cartes postales anciennes, Pierre Liebaert, photographe montois, a effectué ce travail minutieux de reconduction photographique à la place exacte, à la même saison et selon le même cadrage qu’autrefois.

L’auteure franco-suisse Karelle Ménine connaît bien Mons pour y avoir déployé le projet La Phrase, en 2015. Elle se saisit par l’écriture des couples d’images d’hier et d’aujourd’hui et au de-là, elle invite à nous interroger sur notre  façon de (nous) regarder et de vivre.

Changements il y eut. Et nous sommes invités à regarder.

C’est l’enjeu de cet ouvrage :

Format 23×29,5 cm

90 planches photographiques

Un texte de 34 pages

Prix public : 39€

Prix en souscription : 35€

 « Un autre jour à une autre heure »

en souscription jusqu’au 27 mars 2022 au prix de 35 € au lieu de 39 € en librairie

BULLETIN DE SOUSCRIPTION (sélectionner et imprimer)

Nom et prénom :

Adresse :                                                                   E-mail/tel :

Je souscris à ____  exemplaire(s) du livre « Un autre jour à une autre heure » au prix unitaire de 35 €.

          O  que j’irai enlever à la librairie Leto, rue d’Havré n°35, 7000 Mons à partir du 15 avril 2022.

          O que je souhaite recevoir par la poste avec un supplément de 9 € (frais de port)

Je verse la somme de _________________ € y compris les frais postaux éventuels.

soit un total de ______________________ € sur le compte BE49 7320 0816 9471 de l’association des Montois Cayaux avec la mention « souscription à Un autre jour à une autre heure ».

Date et signature : ______________________________________________

Á renvoyer à : Philippe Yannart, 19 rue du Bois-Là-Haut 7000 Mons ou : montois.cayaux@gmail.com

Renseignements sur les sites des asbl :

 www.lesmontoiscayaux.com

www.samons.be

Et sur le site

https://unautrejour.be/

https://www.lesmontoiscayaux.com/

<iframe title="vimeo-player" src="https://player.vimeo.com/video/660091403?h=8662ac0994" width="640" height="412" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
Nouveau logo,nouvelle identité graphique pour Mons

Nouveau logo,nouvelle identité graphique pour Mons

LA VILLE DE MONS SE DOTE D’UNE NOUVELLE IDENTITE

C’est un changement important pour l’image de la Ville de Mons : elle présente dès aujourd’hui une toute nouvelle identité graphique qui se veut plus claire, plus représentative, plus forte et plus en adéquation avec les différentes dimensions de la vie montoise.

Elle s’inscrit par ailleurs dans le développement et la dynamisation qui s’opère depuis le début de la mandature. Une ville fière de son folklore et de son patrimoine, mais aussi une ville résolument tournée vers l’innovation et la modernité, telles sont les composantes sur lesquelles se fonde le nouveau logo de la Ville de Mons. Il est le résultat de discussions menées en interne avec les services communaux et des acteurs du secteur privé montois, pour répondre à une question simple mais fondamentale : quelle image voulons-nous donner de la ville aujourd’hui et dans les années à venir?

Très tôt et de manière assez évidente, c’est la richesse de notre patrimoine, l’amour de notre folklore et les nombreux projets structurants qui sortent de terre et préparent l’avenir de notre ville qui ont été mis en avant. La volonté de mettre en avant une ville fière de son passé mais résolument tournée vers l’avenir. La mise en commun de ces éléments donne un logo épuré, à la lecture sans équivoque et donc extrêmement efficace, qui nous permettra de renforcer le positionnement de la ville et de parfaire sa communication.

Depuis le début de la mandature, la communication de la Ville a été revue et recentrée. Il était donc naturel et logique de redéfinir notre identité graphique en optant pour une image de marque forte, basée sur les caractéristiques principales de la cité: le folklore, le patrimoine et l’innovation. La Ville met donc en œuvre une nouvelle identité graphique qui lui permet de moderniser et renforcer son positionnement, mais aussi de l’élargir au-delà du seul domaine culturel (marqueur du précédent logo).

Ce renouveau se concrétise aujourd’hui à travers une image qui mêle harmonieusement ces éléments: ils ne s’opposent pas mais, au contraire, se marient parfaitement pour incarner très justement l’identité de notre belle ville, qui n’a cessé d’évoluer depuis sa fondation au VIIème siècle.

Le travail a été réalisé avec une agence wallonne qui a aidé le service communication de la Ville dans son travail. A noter que le budget consenti par la Ville pour réaliser ce travail est resté très modeste, surtout au regard de ce qui s’est fait dans les autres villes ou institutions en la matière : un peu plus de 10.000€ TVAC pour la conception graphique.

Munie de cette nouvelle identité graphique, la Ville de Mons pourra désormais s’adresser avec une plus grande efficience aux Montois mais aussi aux visiteurs, aux investisseurs, aux artistes, aux étudiants, aux commerçants et à tous ceux qui contribuent, de près ou de loin, à instaurer une dynamique positive pour notre belle Cité.

De quoi se compose le logo ?

Partie gauche : la queue du dragon pour le folklore

Elle incarne notre Doudou bien entendu mais aussi la chaleur humaine, l’hospitalité, la convivialité et le sens de la fête, si caractéristiques des Montois.

Partie centrale : le Beffroi pour le patrimoine

C’est probablement le symbole le plus fort de notre ville. Il est l’étendard de la richesse de notre patrimoine.

Partie droite : le centre de congrès pour la modernité

Son architecture contemporaine renvoie à l’idée d’une ville jeune, dynamique, ambitieuse et tournée vers l’avenir.

L’ensemble adopte une forme qui fait référence à celle de notre blason, un clin d’œil supplémentaire à notre histoire, vieille de quatorze siècles.

Enfin, la skyline (ligne d’horizon) réalisée en complément du logo nous rappelle que Mons est une ville aux multiples facettes, tantôt urbaines, tantôt rurales, composée de 19 communes qui font sa richesse. Une quinzaine d’éléments emblématiques de notre territoire forment ainsi la silhouette de notre ville dans son ensemble. Il est d’ailleurs évident que le logo sera amené à exister dans toutes les communes fusionnées qui ont été pleinement intégrées à chaque étape de la réflexion ayant permis d’arriver à ce résultat.

« Cette nouvelle identité était en quelque sorte une étape logique qui s’inscrit plus globalement dans la phase actuelle de dynamisation de notre ville » déclare Nicolas Martin. « Le logo précédent capitalisait tout sur la seule dimension culturelle de la Ville. Or, si la culture est et reste essentielle à nos yeux, elle ne peut masquer les fondamentaux de notre ville. Par ailleurs, la Ville a évolué et notre Collège communal actuel a souhaité élargir les domaines de priorité de l’action communale (redynamisation du centre-ville, nouveaux investissements dans les communes fusionnées, renforcement de la sécurité, efforts pour la transition écologique et réforme des politiques sociales).

L’ancien logo ne correspondait tout simplement plus à ce qu’est la ville aujourd’hui et à l’avenir qu’elle est en train de se dessiner. Cette fois, nous avons misé sur un logo pérenne qui gardera sa pertinence dans le temps. En effet, le Doudou et le Beffroi, qui sont deux des trois principales caractéristiques retenues, feront toujours profondément partie de notre ADN et ils sont chers au cœur de tous les Montois. Quant aux projets de développement que nous mettons en place, qui sont symbolisés par le troisième élément retenu, ils n’ont d’autres objectifs que de faire en sorte que Mons vive avec son époque et offre de nouvelles perspectives d’avenir à sa population en s’affichant comme une ville dynamique où il fait bon vivre » ajoute le Bourgmestre.

Progressivement, le nouveau logo va investir les différents canaux et supports de communication de la Ville ainsi que l’espace public à travers les panneaux situés aux entrées de ville, les bâtiments publics, le mobilier urbain, l’affichage… 


Retrouvez dès à présent le logo et la charte graphique qui l’accompagne sur le site internet de la Ville www.mons.be

C’est avec la société graphique wallonne DEBIE Graphics Design que la Ville de Mons a eu le plaisir de travailler ces derniers mois sur la conception de sa nouvelle identité.

Le studio, créé en 1993 par Olivier Debie, est spécialisé en création d’identités visuelles et images de marques institutionnelles ou commerciales. 

Le studio Debie travaille aussi dans tous les domaines du design graphique d’aujourd’hui : sites internet, ‘motion design’, affiches, brochures, beaux livres, magazines, illustrations, signalisation, stands, etc.

Le studio tient à remercier l’équipe de Communication de la Ville de Mons ainsi que le Collège Communal pour cette magnifique collaboration !

Les rassemblements de plus de 3 sont interdits la nuit Place du Parc à Mons

Les rassemblements de plus de 3 sont interdits la nuit Place du Parc à Mons

COMMUNIQUE DE PRESSE

Un arrêté de police entre en vigueur afin de limiter les nuisances à la Place du Parc

Le Bourgmestre Nicolas Martin a décidé de prendre un arrêté de police pour mettre fin aux nuisances récurrentes constatées le soir à la Place du Parc depuis plusieurs semaines. Malgré l’intervention régulière des forces de police, des personnes se rassemblent et adoptent des comportements inacceptables que les riverains subissent, nuit après nuit. Le Bourgmestre a donc pris la décision d’y mettre un terme via un arrêté qui permettra à la Place du Parc de retrouver son calme habituel.

Avec les règlesCovid fixées par le gouvernement, l’heure de fermeture des cafés a été avancée et il en résulte des changements d’habitudes d’une partie de la clientèle. En effet, beaucoup de personnes (venant notamment d’autres communes) ont pris l’habitude de se rassembler à la place du parc le soir après la fermeture des établissements à 1h. Ils y consomment de l’alcool, écoutent de la musique de manière très bruyante et développent d’autres comportements inciviques.

Jusqu’ici, la police a mené un travail préventif et a appréhendé le problème en se postant systématiquement sur place pour disperser les rassemblements mais cette méthode connait des limites : les rassemblements se reconstituent après le départ des forces de l’ordre, des trafics sont constatés et même parfois des détériorations.

Face à cette situation, le Bourgmestre a décidé de prendre un arrêté (entré en vigueur hier soir) qui précise que :

–      Tout rassemblement non autorisé de plus de trois personnes est interdit sur la Place du Parc et dans ses voiries attenantes (rue du Rossignol, rue des Marcottes, rue des Quatre Fils Aymon, rue des Echelles, rue du Parc, rue Roland de Lassus) entre 22h et 6h.

–      Il est demandé à la police locale de faire respecter cette décision ; toute personne refusant de quitter les lieux pourra faire l’objet d’une arrestation administrative pour trouble à l’ordre public.

–      Cette mesure prend effet pour une période de trois mois et sera réévaluée à son terme.