Communiqué du Comité de consultation du 14 avril 2021:nouvelles décisions « Covid »

Communiqué du Comité de consultation du 14 avril 2021:nouvelles décisions « Covid »


Le Comité de concertation se prononce sur la fin de la pause pascale

Date: 14 avril 2021

Aujourd’hui, le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées ont abordé en Comité de concertation la situation du coronavirus.

Le Comité de concertation constate que la pression pesant sur les soins de santé reste relativement haute, notamment dans les services de soins intensifs. Plus d’un tiers de l’ensemble des patients hospitalisés atteints par le coronavirus se trouvent aux soins intensifs. C’est une part bien plus élevée qu’il y a un an ou qu’à l’automne dernier. En raison de la progression de nouveaux variants du virus, la pandémie a changé de visage : elle est devenue non seulement plus contagieuse, mais aussi plus agressive. Le Comité de concertation observe néanmoins aussi une évolution positive de certaines valeurs clés :

  • la moyenne quotidienne de contaminations à la COVID-19 diminue ;
  • le nombre d’hospitalisations commence à diminuer ;
  • le taux de reproduction passe sous la valeur 1.

Par ailleurs, le Comité de concertation note l’accélération soutenue de la campagne de vaccination. Au 19 avril, 60% du groupe des 65 ans et plus devrait avoir reçu une première injection ; au 26 avril, cette part devrait être supérieure à 70 % ; fin avril, elle devrait même dépasser les 80 %. En outre, nous prévoyons que, d’ici fin mai, plus de 80 % des personnes de la catégorie d’âge 18-65 souffrant de comorbidités devraient avoir reçu une première injection. D’après la science, un taux d’immunité élevé est atteint deux à trois semaines après la première injection.

Sur la base de l’ensemble de ces éléments, le Comité de concertation a pris les décisions suivantes.

1. Réouverture des écoles

À l’issue des vacances de Pâques, le 19 avril, les cours reprennent sous le régime en vigueur avant la pause pascale. Voici ce que cela signifie concrètement :

  • Enseignement maternel, enseignement primaire, enseignement secondaire spécial, premier degré de l’enseignement secondaire et formation en alternance : présentiel à 100% ;
  • Deuxième et troisième degrés de l’enseignement secondaire : présentiel à 50 %
  • Enseignement supérieur : présence physique sur le campus un jour par semaine.

Les examens peuvent avoir lieu en présentiel.

Si les taux de contamination évoluent favorablement, et après évaluation par les ministres de l’Enseignement qui sera soumise au Comité de concertation, l’enseignement secondaire à 100% en classe pourra reprendre à partir du 3 mai.

2. Voyages non essentiels : régime strict de tests et de quarantaine

L’interdiction des voyages non essentiels dans l’Union européenne prend fin le 19 avril. En ce qui concerne les voyages en dehors de l’Union, les règles européennes restent d’application. Un avis de voyage négatif reste en vigueur pour tous les voyages non essentiels.

À leur retour, les voyageurs doivent suivre un régime strict de tests et de quarantaine obligatoires. Le Passenger Location Form permettra à la police de repérer les personnes qui ne se font pas tester à leur retour. Toute personne qui ne respecte pas les règles relatives au dépistage s’expose à une amende corona de 250 euros.

3. Fin de la pause pascale pour les magasins et les métiers de contact non médicaux

Le 26 avril, la pause pascale arrivera à son terme. Cela signifie que les rassemblements de maximum 10 personnes à l’extérieur seront autorisés.

À partir de cette date, les magasins pourront également à nouveau accueillir des clients sans rendez-vous. Le shopping ne doit plus se faire seul, mais on peut se faire accompagner par un autre membre du foyer.

Les métiers de contact non médicaux – notamment les coiffeurs et spécialistes de la beauté – pourront rouvrir dans le respect des protocoles renforcés.

Dans le même temps, une trentaine d’expériences et projets pilotes seront lancés pour fixer du point de vue pratique et sur la base de faits scientifiques les modalités du redémarrage de différents secteurs économiques en toute sécurité ou pour éviter leur fermeture à l’avenir.

4. Sept personnes de 65 ans et plus sur dix vaccinées et protégées : plan plein air

Le 8 mai, lorsque la quasi-totalité des plus de 65 ans aura été vaccinée et sera protégée, un large plan plein air entrera en vigueur.

Les activités organisées (c’est-à-dire les activités de clubs sportifs ou d’associations) pourront rassembler au maximum 25 personnes à l’extérieur et pour tous les âges, mais sans accueillir de public et sans nuitée. Les enfants jusqu’à 12 ans accomplis peuvent être à l’intérieur avec un maximum de 10.

Du reste, les éléments suivants seront à nouveau autorisés à l’extérieur :

  • Restaurants et cafés : terrasses à l’extérieur
  • Événements (y compris les réceptions et banquets), les représentations culturelles et les services du culte jusqu’à un maximum de 50 personnes
  • Parcs d’attraction
  • Marchés aux puces et brocantes professionnels

Le couvre-feu sera supprimé et remplacé par une interdiction de rassemblement : entre minuit et 5h00, l’on pourra se trouver dans l’espace public avec un maximum de trois personnes ou avec des membres de son propre foyer (personnes vivant sous le même toit).

5. Deux contacts rapprochés chez soi

À partir du 8 mai, un foyer pourra accueillir deux personnes d’un même foyer en même temps, sans compter les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis.

6. Presque toutes les personnes de 65 ans et plus et les personnes vulnérables vaccinées et protégées : perspectives plus vastes

Un nouveau palier important sera franchi au moment où la quasi-totalité des 65 ans et plus et des personnes souffrant de comorbidités auront été vaccinés et seront protégés. Nous prévoyons un taux d’immunité élevé dans ces groupes à la première moitié du mois de juin.

Si les chiffres le permettent, notamment le taux d’occupation en soins intensifs, le plan « plein air » sera encore élargi et un plan « intérieur » pourra s’envisager pour les activités à l’intérieur, à condition que la pression pesant sur les soins intensifs se soit durablement allégée, afin que des soins de qualité soient garantis pour les patients Covid et non Covid.

7. Importance de la vaccination

Le Comité de concertation constate que, dans certaines parties du pays, trop peu de personnes se présentent à leur rendez-vous de vaccination. La vaccination est la seule option de sortie structurelle de la pandémie. Les vaccins sont sûrs et efficaces. Les effets secondaires potentiels sont très rares et légers, surtout en comparaison avec les symptômes de contamination à la COVID qui sont mille fois plus fréquents et mortels. Protégez donc votre vie et celle de vos proches en vous faisant vacciner.

https://www.belgium.be/fr

Nouvelle plateforme e-shopping pour les commerces Montois

Nouvelle plateforme e-shopping pour les commerces Montois

Depuis de nombreux mois, les habitudes des consommateurs ont évolué et de plus en plus de clients font leurs achats sur Internet.

La Ville de Mons a souhaité offrir aux commerçants de son territoire l’opportunité pour eux aussi de franchir le pas du numérique. Cette plateforme de vente en ligne est donc dédiée aux commerces de proximité, que vous connaissez bien et auxquels vous êtes fidèles. Une façon de consommer local depuis chez vous !

Soutenez vos commerces de proximité, ils ont besoin de vous !

𝐉𝐚𝐜𝐡𝐞𝐭𝐞𝐦𝐨𝐧𝐭𝐨𝐢𝐬.𝐛𝐞 : 𝐥𝐚 𝐩𝐥𝐚𝐭𝐞𝐟𝐨𝐫𝐦𝐞 𝐝𝐞 𝐞-𝐬𝐡𝐨𝐩𝐩𝐢𝐧𝐠 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐌𝐨𝐧𝐭𝐨𝐢𝐬𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐌𝐨𝐧𝐭𝐨𝐢𝐬

90 nouveaux commerces ont ouvert dans le centre-ville de Mons depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020. Un chiffre impressionnant malgré le contexte terrible pour l’activité commerciale, qui encourage la Ville de Mons à poursuivre ses actions de soutien à l’égard des commerçants du centre-ville et de tout le Grand Mons

Afin de poursuivre les efforts déployés par les commerçants et après avoir lancé un plan d’aide spécial Covid-19, la Ville active un nouvel outil : la plateforme e-shopping : « J’achètemontois »

Cette plateforme de vente en ligne est dédiée aux commerces de proximité, chers à vos cœurs et auxquels vous êtes fidèles. Une façon de consommer local depuis chez vous

La Ville de Mons tient à saluer vivement tous les commerçants qui se battent en cette période difficile pour booster leurs quartiers ou leur ville et reste plus que jamais à leurs côtés afin de soutenir leurs projets de développement.

Accueil Jachetemontois.be

Budget participatif montois

Budget participatif montois

Des projets par les citoyens, pour les citoyens!

Mons lance son projet de budget participatif : une façon nouvelle pour les Montois et les associations de participer activement à la vie de leur quartier et à la transition écologique. L’appel à projet s’ouvrira le 20 avril.

Qu’est-ce qu’un budget participatif ?

Le budget participatif est un processus de démocratie participative qui permet aux habitants de s’impliquer concrètement dans la vie de la cité en décidant de l’affectation d’une partie du budget d’investissement de la ville sur des projets citoyens proposés par les habitants. En bref, des projets proposés, élaborés et votés par les citoyens pour les citoyens.

Apparue en fin des années 80 à Porto Alegre au Brésil, ce processus de démocratie directe s’est ensuite répandu partout dans le monde.

Pourquoi à Mons ?

Lors de l’installation de la nouvelle majorité à Mons, la volonté de développer la participation citoyenne était une volonté clairement affichée du nouveau Collège. Le budget participatif faisait partie des projets qui lui tenait à cœur de réaliser car il réunit des valeurs essentielles.

Tout d’abord, le budget participatif permet de développer la démocratie participative : le citoyen est invité à agir directement sur l’avenir de sa ville. Il est acteur et décideur. Ensuite, la nature des projets a vocation à améliorer le cadre de vie des citoyens grâce à des initiatives portées par la population elle-même en fonction de ses propres besoins. L’élaboration et la réalisation des projets contribuent à renforcer la cohésion sociale au sein des quartiers et des villages où ils s’implantent. Il s’agit d’un processus qui permet à la population de voir aboutir des projets qui répondent à ses besoins actuels et à ses besoins futurs dans un esprit de transition. Dans cet esprit de co-construction d’un meilleur avenir ensemble, une des thématiques retenue invite les Montois à déposer des projets qui s’inscriront dans la lutte contre les changements climatiques et la protection de l’environnement.

En outre, la Ville de Mons participe cette année à la campagne Proximity visant à mettre en place une dynamique de partenariats entre les communes, les entreprises et les citoyens. L’objectif est de renforcer et de soutenir les projets portés par des citoyens et des associations locales actives sur le territoire de la commune en faveur du climat, de la transition écologique et du développement durable.

Les deux démarches se veulent finalement complémentaires et ont comme objectif commun de soutenir les initiatives citoyennes œuvrant pour un mieux vivre ensemble.

Fusionner les deux projets, permet d’unir les forces de tous les acteurs concernés (porteurs de projets, services de la Ville, partenaires), d’additionner les budgets disponibles et d’avoir une plus grande enveloppe autour d’un seul et même appel à projets le plus ouvert et le plus inclusif possible.

Quelles sont les thématiques de cet appel à projet ?

Le champ d’action est très large et les possibilités nombreuses, de façon à laisser libre court à l’imagination et aux envies des Montois. Les projets proposés doivent évidemment servir l’intérêt général et collectif du quartier ou du village dans lequel il sera ancré et comporter une dimension collective et participative. Trois thématiques ont été choisies par les autorités communales et leur tiennent à cœur. L’objectif est de soutenir des projets ayant :

  • un impact positif sur le cadre de vie : améliorer et embellir un quartier ou un village, contribuer à rendre plus confortable et agréable la vie de ses habitants
  • un impact positif sur l’environnement : p.ex. contribuer à la réduction des pollutions environnementales, favoriser l’utilisation des énergies renouvelables, développer l’économie circulaire, participer à la prévention ou à une meilleure gestion des déchets, viser la protection et l’amélioration de la biodiversité, de la qualité des eaux, de l’alimentation et de l’agriculture durables, de la mobilité douce
  • un impact positif sur la dimension sociale en renforçant les liens entre les gens, dans un quartier ou une rue, en permettant de diminuer ou gommer les inégalités sociales, en apportant une valeur ajoutée pour les publics précarisés, en contribuant au bien-être du public touché.

Les projets ne doivent pas nécessairement répondre aux trois thématiques mais au moins à une des trois.

Les exemples de projets participatifs dans d’autres villes sont inspirants et très variés: réhabilitation d’un sentier, valorisation d’un patrimoine local, installation d’une aire de jeux ou encore d’un éclairage intelligent à l’entrée d’un quartier ou d’une rue ; jardins partagés, installation de nichoirs ou d’une clôture nature, création d’une guinguette, ateliers informatiques pour les aînés, casiers pour les plus démunis, rencontres sportives intergénérationnelles… et mille choses encore.

Qui peut répondre à cet appel ?

Tous les Montois de plus de 16 ans. A 16 ans on peut avoir des bonnes idées et savoir déjà très bien comment les réaliser ; la Ville de Mons a souhaité les inclure dans cette démarche citoyenne. Qu’ils fassent partie d’une asbl, d’une coopérative à responsabilité limitée à finalité sociale ou coopérative agréée “CNC” ou agréé “Entreprises sociales” ou en s’associant à minimum à 2 autres personnes pour constituer une association de fait, cet appel à projets veut pouvoir toucher tous les Montois qui souhaitent s’investir et construire collectivement un projet qui contribue à un meilleur vivre ensemble à Mons.

Quel est le budget dédié ?

L’enveloppe globale du budget participatif en 2021 est de 135.000€. Une partie du montant global sera allouée aux plus petits projets, inférieurs à 5.000€ et une autre partie aux projets de plus de 5.000€. Le soutien apporté aux projets pourra revêtir plusieurs formes

Ssoit il s’agit du principe d’un projet réalisé main dans la main avec le porteur de projet, où les services de la ville vont finalement réaliser le projet (soit directement par les moyens existants en interne soit en ayant recours à un marché public).

Soit on aura des projets où la Ville de Mons permet au porteur de projet de mettre la main à la pâte, de mettre en œuvre lui-même son projet grâce à une subvention.

Enfin, la demande d’une aide financière pour la réalisation d’un projet n’est pas une obligation : le soutien peut aussi revêtir la forme d’un accompagnement par les services de la Ville.

Comment répondre à cet appel ?

L’appel à projets est ouvert du 20 avril au 20 juin 2021.

La Ville de Mons a tenu à proposer tout au long du processus un accompagnement aux porteurs de projets. L’intention est ici encore d’inclure un maximum de candidats potentiels à la démarche, ceux qui ont l’habitude de porter des projets collectifs mais aussi ceux qui n’ont aucune expérience en la matière mais qui ont des idées et l’envie. Ce rôle de soutien, de facilitateur, est tenu par la fondation Be Planet, qui a une large expérience en matière de participation et action citoyennes et qui accompagne de nombreuses villes belges pour la campagne Proximity et dans la démarche de budgets participatifs.

Une séance de présentation de l’appel à projets sera organisée par visioconférence le 20 avril 2021. Le lien pour y assister sera posté sur le site internet de la Ville de Mons. La vidéo de cette présentation ainsi que toutes les modalités pratiques relatives à l’appel à projets Budget participatif (règlement complet, les modalités de sélection des projets, le formulaire de candidature, etc.) pourront être facilement trouvées sur le site de la ville. Des ambassadeurs, acteurs du monde associatif montois accompagneront les porteurs de projets et leur apporteront leur soutien grâce à leur expérience de terrain. Des ateliers animés par Be Planet, qui vraisemblablement devront se tenir à distance par visioconférence, seront organisés au courant du mois de mai afin d’apporter l’aide et l’éclairage nécessaires à pouvoir boucler les dossiers de candidature avec succès.

Retrouvez ici le règlement et le dossier de candidature :

Télécharger le règlement au format PDF

Télécharger le dossier de candidature au format PDF

Un système de vote participatif

La participation citoyenne sera également au cœur du processus de vote, de deux façons. Il y aura d’une part le vote d’un jury composé de 5 citoyens volontaires tirés au sort qui seront accompagnés d’experts dans les matières des trois thématiques – environnementale, sociale et de cadre de vie – et d’autre part, un grand vote du public qui sera invité à voter pour ses projets préférés via une plateforme web.

Pour une plus grande efficacité, avant l’étape du vote, les projets sont d’abord soumis à l’analyse des services techniques de la Ville quant à leur recevabilité en fonction des conditions reprises dans le règlement et ensuite quant à leur faisabilité d’un point de vue technique, juridique et financier.

Et après ? La plateforme Proximity en plus

Une des caractéristiques de la campagne Proximity à laquelle la Ville de Mons s’est associée est de mettre en réseau les porteurs de projets, les citoyens, les autorités communales et les services et les entreprises sur un même territoire. Tous les projets rentrés qui répondent favorablement aux conditions du règlement de l’appel à projets sont présentés sur la plateforme web Proximity de Mons. Cela signifie qu’après la sélection des lauréats de l’appel à projets Budget participatif choisis par le vote du jury et le vote du public, tous les autres projets pourront grâce à la plateforme Proximity continuer à susciter l’intérêt du public et des investisseurs potentiels et ainsi trouver des fonds et autres moyens de réalisation.

La sélection des lauréats et tout le processus de l’appel à projets ne sera en fait qu’un début : des connexions se feront entre les différents intervenants avant, pendant et après la réalisation des projets. Et une fois que ces derniers seront réalisés, ils contribueront une nouvelle fois à faire le lien, à rassembler.

https://www.mons.be/actualites/budget-participatif-montois-des-projets-par-les-citoyens-pour-les-citoyens

Le Passenger d’Arne Quinze démonté dès le 12 avril 2021:       reportage photo du Passenger 1 & 2

Le Passenger d’Arne Quinze démonté dès le 12 avril 2021: reportage photo du Passenger 1 & 2

Communiqué de presse de la Fondation Mons 2025

CLAP DE FIN POUR LE « PASSENGER » D’ARNE QUINZE À MONS
LE BAM CONSACRE À L’ARTISTE BELGE UNE EXPOSITION

DEMONTAGE LE 12 AVRIL 2021

L’œuvre monumentale éphémère d’Arne Quinze « The Passenger » érigée en centre-ville de Mons en ouverture du projet culturel “Mons 2015, Capitale européenne de la Culture” entame sa seconde vie. L’installation sera entièrement démontée le 12 avril pour être recyclée.  Arne Quinze ne quitte pas Mons pour autant. A partir du 29 mai, l’artiste présentera sa première grande exposition « My secret garden » au BAM (Beaux-Arts Mons).

L’œuvre d’Arne Quinze « The Passenger » a fait les beaux jours de la Cité du Doudou durant plus de 5 ans, depuis l’inauguration de « Mons 2015, Capitale européenne de la Culture ». L’œuvre s’apprête à être démontée. Pour l’artiste, le vide créé par l’œuvre une fois enlevée fait partie intégrante de sa démarche artistique. Le vide est comme un point de départ d’une nouvelle façon de penser à la manière de rendre nos espaces publics plus diversifiés. Ainsi, comme annoncé lors de sa conception, « The Passenger » sera recyclé : le bois utilisé dans la structure sera transformé en pâte à papier, les vis récupérées.

« The Passenger » cède aujourd’hui sa place à une exposition qui se tiendra aux Beaux-Arts Mons (BAM) du 29 mai au 29 août 2021. Réputé pour ses constructions géantes qui transforment les villes en musées à ciel ouvert, l’artiste belge y présentera un univers artistique atypique fortement inspiré par la nature : jardin fleuri, dessins foisonnants, sculptures majestueuses, assemblages, peintures foisonnantes de couleurs, maquettes d’installations réalisées dans le monde entier et intégrations dans l’espace public… L’exposition retrace le parcours de l’artiste en présentant une sélection d’œuvres de ces 25 dernières années. Un voyage qui prend sa source au cœur de l’espace public pour interroger les tensions entre le monde végétal et l’architecture urbaine de demain.

Rue de Nimy à Mons – Démontage de « The Passenger » Circulation modifiée dès vendredi 9

Après plus de cinq années de présence dans la Rue de Nimy, la sculpture « The Passenger » vit ses derniers instants à Mons.

Le chantier de démolition débutera le lundi 12 avril 2021 pour une période de 5 jours.

Les dispositions en matière de circulation prendront quant à elles effet dès ce vendredi 9 avril.

Nous vous invitons à prendre connaissance de ces dispositions en matière de circulation via https://bit.ly/3uko5UK

Initialement construit pour une période de 5 ans,le Passenger sera enlevé de son emplacement rue de Nimy,devant le Tribunal, dès lundi 12 avril 2021.

Il avait été inauguré en décembre 2014 dans le cadre de Mons Capitale Européenne de la Culture 2015.

Le 25 décembre 2014, il s’est partiellement effondré et a été entièrement démonté début janvier 2015.

Enfin en octobre 2015 il a été reconstruit au frais de l’artiste Arne Quinze et est resté intact jusqu’à ce jour. Il mesure 43 mètres de long, 30 mètres de large et 16 mètres de haut. Il est composé, selon les équipes d’Arne Quinze, de quelque 30.000 planches en bois solidarisées avec quelque 45.000 vis. 

https://www.arnequinze.com/art-and-exhibitions/the-passenger

Passenger 1

( 6 au 24 décembre 2014)

Passenger 2

( 16 octobre 2015 à mi-avril 2021)

http://www.mons2025.eu/fr/passenger

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arne_Quinze


Photos Jef Berhin

https://www.facebook.com/unedernierepourlaroute

Une exposition au BAM sera consacrée à Arne Quinze du 29 mai au 29 août 2021

Le plan de déviation

En ce qui concerne la circulation piétonne :

  • L’accès piéton sera garanti.
  • L’accès au palais de Justice et au Parquet sera également possible.
  • Il sera donc possible de rejoindre la Grand-Place à pied et d’accéder aux commerces.

En ce qui concerne la circulation automobile :

  • L’accès à la Grand-Place sera toujours possible via une déviation par la rue des 4 fils Aymon et la rue du 11 novembre ainsi que la rue d’Enghien dont le sens de circulation sera inversé ;
  • La sortie de la Grand-Place se fera par la rue du Miroir qui sera accessible temporairement aux véhicules pour rejoindre le Marché aux Poulets, puis la rue Boulengé de la Hainière ;
  • L’accès au parking Place de Bootle restera également possible.

En détail :

Du 09/04/2021 (12h00) au 16/04/2021 (19h00)

Mons, rue de Nimy :

  • La circulation est interdite aux véhicules de plus de 3.5T, excepté véhicules utilisés pour le démontage de la structure The Passenger.

Mons, rue de Nimy, partie comprise entre la rue des Fossés et la Rue Neuve :

  • Le sens unique de circulation est abrogé ;
  • La circulation est interdite, excepté véhicules techniques du démontage de la structure et desserte locale ;
  • Cette mesure sera matérialisée par la remontée des bornes dynamiques.

Mons, rue de Nimy, partie comprise entre la rue Verte et la rue des Fossés :

  • La circulation est interdite, excepté véhicules techniques ;
  • Une déviation est instaurée par la rue des 4 fils Aymon et la rue Verte ;
  • Le stationnement est interdit ;
  • La circulation piétonne sécurisée est maintenue.

Mons – Place du Parc, face à l’immeuble n° 36 :

  • L’arrêt et le stationnement sont interdits.

Mons – rue du 11 Novembre et rue d’Enghien :

  • Le sens de circulation est inversé.

Mons – Grand Place (voie charretière) :

  • Le sens unique est momentanément abrogé ;
  • Le stationnement est interdit.

Mons – rue du Miroir :

  • Les dispositions relatives à la zone piétonne sont momentanément abrogées ;
  • Le stationnement est interdit.

Mons – rue Tour Auberon :

  • Le sens unique de circulation est inversé ;
  • L’accès est interdit aux véhicules d’une masse en charge de + de 5T.

Les livraisons

À hauteur du chantier, les livraisons devront être effectuées à une des extrémités du chantier.

Les autres livraisons (Grand-Place, portion de rue de Nimy entre la Grand-Place et la rue des fossés, piétonnier,…) seront toujours possibles via la déviation. Veuillez noter que, par défaut, les bornes dynamiques de la rue de Nimy à l’entrée de la Grand-Place seront placées en position haute mais il sera possible d’accéder à ce tronçon de la rue dans le sens inverse de la circulation habituelle.

Le ramassage des déchets

Comme pour tous les chantiers soustrayant à la circulation un tronçon de voirie, nous invitons les riverains
du tronçon concerné à sortir leurs poubelles aux extrémités du chantier afin de permettre leur ramassage.

https://www.mons.be/vivre-a-mons/territoire/travaux/chantiers-en-cours/rue-de-nimy-a-mons-passenger/rue-de-nimy-a-mons-passenger

Concert de printemps par le Trio Jenlis à voir et à écouter

Concert de printemps par le Trio Jenlis à voir et à écouter

Pour fêter le retour des beaux jours et conjurer la/le covid, la Cellule Culture de l’UCLouvain FUCaM Mons a le plaisir de présenter cinq pièces enregistrées à la Chapelle des Soeurs Noires, interprétées par le Trio Jenlis – Héloïse de Jenlis (harpe), Mathilde de Jenlis (violon), Axel de Jenlis (violoncelle) :


J-L Dussek : Trio Op. 34 No.1 (1797) M. Glinka : Romance pour violon, violoncelle et harpe E. Morricone : Thème de Cinema Paradiso (arrangement du trio Jenlis) K. Beffa : 2e mouvement de Soleil noir (trio dédié au trio Jenlis) Traditionnel anglais : Scarborough Fair , rendu célèbre par l’adaptation qu’en ont faite Simon et Garfunkel. 

http://www.fucam.ac.be/view.php3?include=40837&pere=20841&print=0#