Sélectionner une page
Pour en finir avec Eddy Bellegueule 16 et 17 février 2022 au Théâtre le Manège Mons

Pour en finir avec Eddy Bellegueule 16 et 17 février 2022 au Théâtre le Manège Mons

Pourquoi ma vie est une question alors que celle des autres une évidence ? » Edouard Louis Eddy Bellegueule est un enfant considéré comme « différent » des autres. Exclu, harcelé, violenté, Eddy évolue dans un milieu précaire, où les garçons doivent rejeter l’école et mépriser leurs professeur·e·s, où la seule façon de se construire en tant qu’homme est d’être reconnu comme « un dur ! ». Un monde où le travail à l’usine détruit les corps des ouvrier·es , où l’on boit pour oublier. Un milieu aussi, où l’on déteste les « pédés ». Et Eddy est un « pédé ». Ce récit, entre éloge du risque et de la fuite, est une tentative pour comprendre.
 
D’après le roman d’Edouard Louis.
Jessica Gazon / Collectif La Bécane.

Mer 16.02 – 20h
Jeu 17.02 – 10h
Théâtre le Manège
15 / 12 / 9€
Bonus Curiosity : 3 points EXTRAIT
Narrateur : Les durs au village, qui incarnaient toutes les valeurs masculines tant célébrées, refusaient de se plier à la discipline scolaire et il était important pour lui d’avoir été un dur. Lorsque mon père disait d’un de mes frères ou de mes cousins qu’il était un dur, je percevais de l’admiration dans sa voix. Au village, il n’importait pas seulement d’avoir été un dur mais aussi de savoir-faire de ses garçons des durs. Un père renforçait son identité masculine par ses fils, auxquels il se devait de transmettre ses valeurs viriles, et mon père le ferait, il allait faire de moi un dur, c’était sa fierté d’homme qui était en jeu. Il avait décidé de m’appeler Eddy à cause des séries américaines qu’il regardait à la télévision. Avec le nom de famille qu’il me transmettait…
Le père : Bellegueule
Narrateur : Et tout le passé dont était chargé ce nom, j’allais donc me nommer :
Le père : Eddy Bellegueule.
Tou.te.s : Un nom de dur. 
Un éloge du risque et de l’émancipation sociale.

Eddy Bellegueule est un enfant considéré par sa famille et les gens du village comme « différent » des autres. Exclu, harcelé, violenté, Eddy évolue dans un milieu précaire où 5€ de plus ou de moins font la différence à chaque fin de mois, où les garçons doivent rejeter l’école et mépriser leurs professeur.e.s, où la seule façon de se construire en tant qu’homme est d’être reconnu comme « un dur ! ». Un monde où le travail à l’usine détruit les corps des ouvrier.ères, où l’on se retrouve au chômage du jour au lendemain, où l’on boit pour oublier, où la télévision est allumée à longueur de journée, où écrasés, abandonnés et déçus par les gouvernements en place, on vote Front National, car les discours racistes sont omniprésents. Un milieu aussi, où l’on déteste les « pédés ». Et Eddy est un “pédé”. Ce récit, entre éloge du risque et de la fuite, est une tentative pour comprendre.
D’après le roman d’Edouard Louis.
Un projet de la Compagnie Gazon-Nève et du Collectif La Bécane.
Distribution
Adaptation Collective et Mise en scène : Jessica Gazon
Dramaturgie : Thibaut Nève
Interprétation : Janie Follet, Sophie Jaskulski, Louise Manteau et François Maquet
Création costumes : Élise Abraham
Création sonore : Ségolène Neyroud
Vidéo : Jérôme Guiot
Direction technique et regard scénographique : Aurélie Perret
Création lumière : Aurore Leduc
Régie : Marc Defrise

Création : Collectif La Bécane
Production : L’ANCRE – Théâtre Royal.
Coproduction : l’Atelier 210, MARS – Mons Arts de la Scène, Maison de la Culture de Tournai/maison de création, la Coop asbl, Shelter Prod.
Aide Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre. Soutien Compagnie Gazon-Nève, BAMP,  taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.
Diffusion : La Charge du Rhinocéros.
Copyright © 2014, Édouard Louis, tous droits réservés. Première publication aux Editions du Seuil 2014. 
Représentations
08 > 09.02 : La Maison de la culture de Tournai
16 > 17.02 : Mars-Mons arts de la scène
23 > 25.02 : Ancre, Charleroi 
Satellites 
16.02 – Bord de scène à l’issue de la représentation.
12 et 13.02 – 10h > 17h – Ateliers Écriture de soi par Jessica Gazon / Collectif la Bécane